Ordinateurs

Convertir des vidéos YouTube avec un convertisseur : est-ce légal ?

Les évolutions technologiques, notamment dans le domaine de l’informatique et plus particulièrement dans le transfert des données, ont favorisé le développement de nouvelles habitudes lorsqu’on se retrouve sur internet. Entre autres, on peut citer la lecture de vidéos en ligne, la discussion sur les différents réseaux sociaux, les téléchargements, mais aussi les conversions des vidéos à l’aide des convertisseurs. Les vidéos sur YouTube (l’une des plateformes les plus fréquentées du monde) subissent ce dernier phénomène de plein fouet, ce qui amène certains utilisateurs à se demander si toutes ces pratiques quotidiennes sont légales.

Qu’est-ce qu’un convertisseur ?

C’est généralement une plateforme ou une application qui permet de passer d’un format à un autre. Ainsi, lorsque vous appréciez une vidéo YouTube, vous pouvez utiliser cette plateforme pour extraire uniquement le son afin de pouvoir l’écouter même si vous n’êtes plus en ligne. Ce procédé aurait autrefois nécessité une connaissance pointue en informatique, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En quelques clics, vous pouvez réaliser la conversion de nombreuses vidéos sans le moindre accroc grâce à ces supports. Vous vous retrouvez donc avec des productions artistiques pour lesquelles vous n’avez pas payé ou pas eu l’accord de l’auteur. Mais, comment est-ce que ce procédé est devenu si basique ?

Le fonctionnement des convertisseurs

Il existe une myriade de plateformes, de logiciels et d’applications qui vous permettent de passer de la vidéo à l’audio. De ce fait, plusieurs techniques sont utilisées par les programmeurs du convertisseur (pour lequel vous avez opté). Par exemple, un convertisseur comme telecharger-youtube-mp3.com vous propose seulement de coller le lien de la vidéo YouTube dans la barre de recherche qui se trouve sur le site et de lancer la recherche. Un bouton de téléchargement apparaitra, puis le tour est joué. Ce même convertisseur vous propose aussi d’effectuer la recherche directement dans sa barre de recherche.

D’un autre côté, vous avez des convertisseurs qui se présentent comme des applications ou des logiciels. Dans ces cas, il faut généralement disposer de la vidéo au préalable avant de pouvoir essayer une quelconque conversion, mais ils sont tout aussi efficaces. Il est à noter que certains convertisseurs limitent le nombre de conversions que vous pouvez effectuer. C’est plutôt gênant, surtout si vous n’avez pas encore converti certains de vos clips préférés.

Est-ce que la qualité audio est au rendez-vous ?

C’est une question plutôt pertinente, car il est vrai que le résultat final est différent de l’original. Mais, tout dépend du convertisseur pour lequel vous avez opté. Par exemple, lorsque vous roulez en Audi et votre ami en Volvo, il est certain que vous arriverez chacun à votre terminus. Mais, la sensation est différente, et certaines voitures sont plus fiables que d’autres. C’est presque pareil avec les convertisseurs. Vous devez être conscient que certains sont plus performants que d’autres. À cet effet, il est possible d’effectuer une conversion avec un convertisseur de moindre qualité et avoir un fichier audio de mauvaise qualité.

Néanmoins, il faut reconnaitre que certains convertisseurs font un travail remarquable. C’est le cas de telecharger-youtube-mp3.com avec lequel vous avez des fichiers audio de bonne qualité. Sinon, dans tous les cas, le fichier audio est un chouia différent de la musique officielle, mais il faut être un as dans le domaine pour s’en rendre compte lorsque vous avez utilisé un convertisseur de qualité supérieure.

La légalité dans le monde du numérique

La croissance fulgurante que connait le monde du numérique le dessert dans d’autres domaines comme celui du droit. Ainsi, il devient de plus en plus difficile de connaitre ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, de savoir quelle juridiction appliquer dans certaines situations, etc. En effet, même si la plupart du temps les internautes sont épargnés par les batailles juridiques que se livrent les géants du numérique, il est important que chaque internaute connaisse ce qu’il a le droit de faire sur la toile.

À cet effet, on effectue une pléthore d’actions quotidiennes qui influencent négativement la vie de nombreux artistes. Le piratage, le téléchargement et la conversion des vidéos YouTube en font partie. Pourtant, les consommateurs finaux sont épargnés par les ennuis juridiques si ce type de problèmes est porté auprès des juridictions compétentes. C’est le cas de la plateforme zone téléchargement qui a eu de gros ennuis avec les autorités françaises, ce qui a conduit à sa fermeture en 2016. En effet, selon les autorités, l’utilisation régulière de la plateforme par des millions d’internautes aurait créé un préjudice de plus de 75 millions d’euros. Pour cela, les serveurs ont été saisis, et l’équipe a été arrêtée.

Un coup de force des autorités qui n’a pas porté ses fruits

À la seconde où les autorités françaises ont montré les muscles dans cette affaire, de nombreux sites similaires ont vu le jour. Certains ont même repris le nom du site défunt en menant exactement les actions pour lesquelles zone téléchargement s’est retrouvé dans l’œil du cyclone. Le coup de force qui devait dissuader a créé l’effet inverse. C’est donc un échec retentissant, et la cerise sur le gâteau est survenue deux ans plus tard, en 2018, où le site est redevenu actif. Mais, personne ne sait si c’est la même équipe dirigeante même si celle-ci revendique ce statut. Cela pourrait aussi être un coup de communication d’une autre équipe pour atteindre le pic de fréquentation en un temps record.

De l’autre côté de l’Atlantique, des convertisseurs de vidéos YouTube en Mp3 ont connu de pareilles mésaventures. En effet, une plateforme de conversion a été reconnue coupable d’être au cœur de plus de 40 % des musiques converties présentes sur le net. Pourtant, le site ne comporte qu’environ 304 chansons et pour chacune, les dommages s’élèvent à 150 000 dollars. La somme totale est colossale et quasiment impossible à rembourser pour les détenteurs de la plateforme.

Mais, comme en France, le phénomène s’est empiré, et une myriade de plateformes proposant les mêmes services ont vu le jour. C’est au grand désarroi des autorités, car le monde du numérique échappe totalement au contrôle rigoureux comme on peut le constater dans d’autres secteurs. Notez que ces échecs, aussi retentissants soient-ils, ne découragent pas les autorités des différents pays qui comptent renforcer les moyens à leur disposition pour lutter efficacement contre ces phénomènes. Mais, à l’avenir, ces actions devraient être menées contre les internautes ; il urge de connaitre ce que l’on a droit de faire sur une plateforme comme YouTube qui compte des centaines de millions d’utilisateurs quotidiens.

Que peut-on faire sur YouTube ?

YouTube est un site web d’hébergement de vidéos et un média social sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, regarder, commenter, évaluer et partager des vidéos.

C’est de cette façon que le géant américain, filiale de Google, est défini sur sa page Wikipédia. Ainsi, il n’est nulle part mentionné que vous avez le droit de télécharger ces vidéos (ou de les convertir) à d’autres fins. Pourtant, ces actions sont effectuées et comme on l’a dit ci-dessus, de nombreuses plateformes et applications permettent cela. Mais, ce n’est pas parce qu’on dispose des moyens pour effectuer une action qu’il faut absolument la faire. Plusieurs voix se sont levées pour dire qu’en réalité, ce n’est pas l’action de convertir les vidéos YouTube en fichiers Mp3 qui pose un problème. Le véritable hic serait l’utilisation que l’internaute qui entre en possession de ce bien en ferait.

En effet, il est possible qu’il utilise le produit dont il ne détient pas les droits à des fins commerciales et lorsque vous vous retrouvez dans cette position, vous êtes assurément dans de sales draps. C’est pour cette raison que vous pouvez lire dans les conditions d’utilisation de la plateforme : « Vous vous engagez à ne pas accéder au contenu pour toute raison autre qu’une utilisation personnelle non commerciale, tel que prévue et autorisée par les fonctionnalités normales du Service et uniquement à des fins de Streaming ». En considérant donc ces conditions d’utilisation, YouTube est contre la conversion ou toute autre action sans son accord préalable ou celui des propriétaires de la vidéo.

Pourtant, aucune loi ne s’oppose à la conversion des vidéos YouTube

Même si les conditions d’utilisation de YouTube interdisent la conversion de vidéos présentes sur la plateforme, vous ne violez aucune loi lorsque vous effectuez cette action. Dans ce cas, la loi vous protège même si le géant américain ne l’entend de cette oreille. Quoi qu’il en soit, vous ne serez légalement pas puni si vous utilisez la vidéo à des fins personnelles.

Il est à signaler que tout cela est quand même un peu tiré par les cheveux, car vous pouvez convertir la vidéo si vous avez l’aval de l’ayant droit ou de YouTube. C’est un peu lourd, et ce n’est pas pour rien que la loi ne vous condamne pas lorsque vous rentrez en possession d’une vidéo YouTube ou du fichier audio issu de la conversion d’une vidéo YouTube. Par ailleurs, si vous utilisez ces vidéos à des fins commerciales, il est certain que vous serez sanctionné pour ce fait.

Existe-t-il des sanctions ?

Il existe des sanctions très lourdes si vous êtes reconnu comme coupable de piratage.

En effet, votre convertisseur n’est certainement pas une plateforme ou une application officielle sur laquelle un artiste fera paraitre son œuvre. Ainsi, si dans une situation abracadabrantesque, vous êtes reconnu coupable de piratage, vous encourez jusqu’à 3 années de prison et une amende de 300 000 euros.

Dans la pratique, cette peine est souvent prononcée à l’encontre des propriétaires des plateformes de conversion et de téléchargement. De toute façon, de nos jours, la toile est déjà bondée d’applications de ce genre, et il serait assez fou de se lancer dans un tel projet. Il est donc rare qu’un internaute soit condamné pour s’être servi d’un convertisseur de vidéo YouTube en Mp3. Autrement dit, aucun internaute n’a jamais été inculpé pour ce chef d’accusation. Vous pouvez dormir tranquillement sur vos lauriers et profiter de ces services tant qu’ils sont encore accessibles.

Les options YouTube Premium, Spotify, Deezer, iTunes et autres


Si vous avez envie de profiter de la bonne musique sans encourir un quelconque risque, ces options sont plutôt intéressantes. En effet, Google a lancé les services YouTube Premium et YouTube Music Premium pour mettre à la disposition des internautes une flopée de musiques et de clips vidéo sans publicité. Ainsi, les avantages de ces services sont :

  • Les vidéos sans publicité ;
  • Les créations originales de YouTube (films et séries) ;
  • La lecture en arrière-plan ;
  • Le téléchargement des vidéos à regarder hors connexion.

Ce dernier point est d’une importance capitale. En effet, lorsque vous faites l’abonnement à ce service, vous disposez automatiquement du bouton de téléchargement. YouTube vous explique même la manière dont vous devez vous y prendre. Cela confirme le fait que le téléchargement n’est pas illégal, mais plutôt les détails liés aux droits d’auteur. En effet, il faut souscrire à une inscription de 9,99 euros pour YouTube Music Premium et de 11,99 euros pour les deux services Premium proposés par Google. À ces sommes (il faut reconnaitre qu’elles sont plutôt accessibles), vous avez acheté les droits pour bénéficier de certains avantages comme l’écoute de ces musiques même si vous n’êtes pas en ligne.

Spotify, Deezer ou encore iTunes sont également des plateformes qui proposent ces services. Mais, avec elles, la plupart des musiques sont achetées de façon individuelle, et il est quasiment impossible d’avoir accès à des nouveautés gratuitement. Quoi qu’il en soit, ce sont des options intéressantes que de nombreux internautes ont adoptées depuis quelques années. Il est important de souligner que ces applications ne feront pas disparaitre les convertisseurs dans la mesure où il y a encore une proportion significative qui n’est pas encore prête à passer en mode payant pour des services qu’ils peuvent avoir gratuitement, peu importe les risques.

Limites des options Premium

Ces options premium ne sont pas complètement infaillibles. En effet, il est compliqué de trouver des accords qui arrangent toutes les parties, car il faut satisfaire les maisons de disques, les artistes et autres. Ainsi, vous retrouverez les albums d’un artiste sur une plateforme plutôt qu’une autre, car cette dernière n’a pas pu conclure des accords avec telle ou telle maison de disques. Dans d’autres cas, ce sont les managers ou les artistes qui empêchent les transactions de se réaliser. De plus, à cause de la concurrence, ces options Premium se livrent de véritables batailles pour bénéficier des exclusivités de certains artistes. Ce sont des moyens d’attirer plus d’abonnés, mais aussi d’imposer leur leadership sur le marché.

Conclusion

Grosso modo, la conversion de vidéos YouTube avec un convertisseur n’est pas illégale. En effet, aucune loi ne vous empêche de le faire, surtout si vous avez l’intention d’utiliser le fichier audio à des fins personnelles. Mais, du point de vue de YouTube, c’est une violation de leurs conditions d’utilisation puisque la plateforme américaine dit clairement que vous n’avez pas le droit de le faire. Le plus important est que l’internaute lambda que vous êtes est plutôt protégé à moins que vous vous lanciez dans la conception d’une plateforme de ce genre. Notez que certaines plateformes ont déjà subi le courroux des autorités, mais cette démonstration de force n’a rien pu faire face à la prolifération des plateformes de ce genre dans l’écosystème numérique.

Show More

Paul

Je travaille à la Fnac et je suis chargé du rayon High-tech ! Toutes les nouveautés et les offres des entreprises de technologies n'ont plus aucun secret pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close