Smartphone

10 astuces et conseils pour bien choisir votre forfait mobile

Compte tenu de la forte concurrence dans le secteur de la téléphonie mobile, les opérateurs multiplient les offres promotionnelles. Ils proposent régulièrement des formules très attractives. Le client peine généralement à se retrouver avec la flopée de forfaits avec ou sans engagement, bloqués ou illimités. Découvrez dans cet article quelques astuces pour réaliser un bon choix.

Connaître votre profil de consommateur

Face à la diversité des forfaits disponibles, le challenge consiste à identifier l’offre qui répondra à vos besoins. Avant d’étudier les propositions promotionnelles, commencez par analyser vos habitudes de consommation. Cela vous aidera à préciser vos attentes. Avec la démocratisation des smartphones de plus en plus grands et rapides, les téléphones ne servent plus uniquement aux appels. Ils permettent aussi de naviguer sur Internet et d’accéder aux applications. La définition de votre profil doit prendre en compte à la fois votre consommation téléphonique et vos besoins de « data ». Les forfaits appels illimités conviennent pour les personnes qui passent régulièrement des coups de fil et tiennent de longues conversations. La plupart de ces offres intègrent un petit volume de « data ». Celui-ci suffit souvent largement pour consulter vos e-mails et accéder à quelques applications. Par contre, vous devez opter pour un forfait supérieur en « data » si vous adorez les réseaux sociaux, YouTube et les jeux en ligne. Notez que la quasi-totalité des offres propose des SMS et MMS illimités. Peu importe votre profil, vous trouverez un forfait mobile pas cher intéressant en vous tournant vers le site Edcom.

Privilégier le forfait sans engagement

Cette option vous permet de rester libre dans vos choix. À tout moment, vous pouvez changer d’opérateur sans préjudice. Cela constitue un réel avantage dans un secteur très concurrentiel avec d’intéressantes propositions en permanence. Avec le forfait sans engagement, vous gérez sans aucune contrainte votre budget de communication. Vous bénéficiez de prestations de qualité à des tarifs exceptionnels. Vous choisissez librement votre volume de forfait en prenant en compte vos besoins. Vous pouvez souscrire à une autre offre de votre préférence. Le principal avantage d’un forfait avec engagement reste la possibilité d’acquérir un portable avec d’intéressantes modalités de paiement. Avec cette option, vous devez payer des pénalités pour un changement d’opérateur avant la fin du contrat. Cela doit s’effectuer conformément aux règles prévues par la loi Chatel. Privilégiez uniquement le forfait avec engagement si vous ne disposez pas de liquidité pour acquérir immédiatement le smartphone dont vous rêvez. Selon diverses estimations, le forfait sans engagement reste le moins onéreux.

Connaître les principaux opérateurs

La guerre des prix a atteint des sommets impressionnants pour le plus grand bonheur des consommateurs. Pour choisir en connaissance de cause, vous devez connaître les acteurs majeurs de ce secteur très dynamique. Quatre géantes entreprises se partagent ce marché. Ce groupe comprend Bouygues, Orange, SFR et Free. Toutefois, d’autres opérateurs secondaires proposent également des offres plus ou moins intéressantes. Ils constituent les MVNO (Mobile Virtual Network Operators). Vous y retrouvez notamment NRJ Mobile, La Poste mobile, Coriolis ou Prixtel. Ils ne disposent pas de réseau propre. Ils exploitent plutôt les installations mises en place par les opérateurs historiques comme Bouygues, Orange et SFR. Ils essaient d’attirer leur clientèle avec des offres spécifiques. Bien évidemment, cela relève le niveau de concurrence dans ce domaine en pleine effervescence depuis l’entrée fracassante de Free.

Ne pas perdre de vue le « hors forfait »

Vous devez prendre en compte les surcoûts lors du choix de votre forfait mobile ! En réalité, l’offre d’appels illimités de la plupart des opérateurs comporte quelques restrictions. Considérez-les pour éviter de désagréables surprises à la réception de votre facture. Les dépassements reviennent généralement assez chers. Fort heureusement, quelques astuces existent pour les éviter. Pensez-y avant de finaliser le choix de votre forfait mobile.

Comprendre le forfait appels illimités

Si vous discutez longuement au téléphone, optez pour un forfait appels illimités au risque de devoir payer des surcoûts exceptionnels. Par exemple, Orange vous facturera 0,38 euro pour chaque minute d’appel hors forfait. Cela reviendra à environ 23 euros l’heure ! À défaut d’activer un forfait bloqué, vous devez rester vigilant. En réalité, les offres d’appels illimités intègrent souvent quelques restrictions. Prenez donc toujours la peine de lire les conditions générales de vente, y compris les phrases en petits caractères.
  • Chez Orange, cette proposition précise que vous pouvez contacter 250 correspondants au maximum par mois. De plus, vous ne devez pas excéder 3 heures par appel.
  • SFR fixe aussi la limite d’appel à 3 heures. Au-delà de ce temps, l’opérateur interrompt automatiquement la conversation pour les téléphones avec un réseau 4G ou 4G+. Pour les autres smartphones, l’appel se poursuit normalement avec une facturation de 0,22 euro la minute.
  • Avec Coriolis, le forfait appels illimités vous permet uniquement de contacter 99 destinataires par mois.

Maitriser les forfaits liés au « data »

La plupart des forfaits intègrent un volume précis de données. Dans un passé récent, les opérateurs mettaient automatiquement en place un moindre débit en cas de dépassement des limites prévues. Mais, les choses ont changé depuis un bon moment. Le hors forfait peut vous revenir extrêmement cher.
  • Vous paierez 0, 5 euro par Mo en cas de dépassement d’un forfait data chez la Poste mobile, B&YOU et Bouygues Telecom.
  • SFR bloque automatiquement l’accès à Internet dès l’épuisement d’un forfait de 100 Mo. Vous devrez renouveler votre enveloppe de données pour pouvoir naviguer. Pour les forfaits supérieurs à 100 Mo, l’entreprise instaure simplement un débit réduit.
  • Free et Orange continuent de pratiquer la politique de moindre débit en cas de dépassement du forfait activé. Toutefois, Free facture 0,009 euro par Mo pour un hors forfait data intervenu depuis l’étranger.

Se renseigner sur les numéros spéciaux et les frais d’itinérance

Une tarification spécifique se pratique pour les appels de certains numéros courts. Elle s’applique également aux numéros qui commencent par 08. La surtaxe peut devenir importante lorsque vous conversez via un mobile. Elle s’explique par l’instauration d’une surfacturation dénommée « coût de communication additionnel ». Celui-ci diffère d’un opérateur à un autre et dépend essentiellement du numéro appelé. Prenez donc le temps de vous renseigner sur cet aspect avant de choisir votre forfait mobile. Intéressez-vous aussi aux éventuels frais d’itinérance. Ils ne s’appliquent plus pour les déplacements à l’intérieur de l’Union européenne. Ils peuvent rapidement grimper pour les appels effectués depuis des pays comme l’Andorre, la Suisse et d’autres localités étrangères.

Prendre en compte les modalités de portabilité

La législation française vous autorise à changer de prestataire à votre convenance. Cela peut intervenir à tout moment, y compris lorsque vous optez pour un forfait mobile avec engagement. Vous communiquez simplement à votre nouveau partenaire le numéro RIO (relevé d’identité opérateur). Il s’apparente à la fiche d’identité de votre ligne. Vous n’avez pas besoin d’attendre la fin d’un contrat en cours pour explorer d’autres offres. Avec la loi Chatel, un abonné peut librement résilier son accord de 24 mois après avoir honoré ses obligations sur plus d’une année. Toutefois, il devra supporter une indemnité égale à 25 % des mensualités restant dues.

Ne pas perdre de vue le piège de la location

Pour contourner les dispositions de la loi Chatel, l’opérateur Free a instauré la location de terminal. D’autres prestataires ont également suivi cet exemple face au succès enregistré par cette formule. Avec cette option, l’engagement porte uniquement sur la location. Vous pouvez librement résilier votre forfait sans devoir supporter une pénalité. En revanche, vous continuerez à utiliser le matériel concerné jusqu’à la fin de votre contrat. Mais, l’opérateur bailleur impose souvent des mensualités locatives majorées. Prenez donc le temps de bien analyser ces offres pour que le changement de prestataire ne se solde pas par une perte.

Opter pour des forfaits spécifiques pour les adolescents

Chez les jeunes, le principal risque demeure le dépassement du forfait voix et data. Cela pourra revenir assez cher avec une facture onéreuse. La meilleure astuce consiste à recourir à un forfait bloqué. Cela limitera votre progéniture dans ses frasques. Il ne pourra plus accéder à Internet jusqu’au renouvellement de son contrat s’il épuise rapidement son enveloppe de données. Cela l’aidera à mieux rationner son forfait.

Show More

Paul

Je travaille à la Fnac et je suis chargé du rayon High-tech ! Toutes les nouveautés et les offres des entreprises de technologies n'ont plus aucun secret pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close