Test du moniteur LG 27UD88 (27″, Ultra HD) : applications, vidéos et jeux en UHD sur PC

Maxime . Matériel, Ultra HD - 4K Aucun commentaire

Grâce à LG, que je remercie au passage, j’ai enfin pu tester l’Ultra HD (« 4K ») sur PC via ce moniteur LG 27UD88, une belle bête de 27 pouces avec une résolution de 3840×2160 pixels.

Déjà équipé côté TV pour l’Ultra HD depuis 2 ans, me voilà donc parti à la découverte de l’UHD sur PC. J’en ai profité pour upgrader ma carte graphique en passant sur une Nvidia GTX 1070 (dont un test viendra également bientôt) afin de tester quelques jeux en UHD !

LG_27UD88

Caractéristiques (données constructeur) :

  • Diagonale de 27″, format 16:9
  • Dalle IPS, mat et non courbée
  • Résolution native 3840×2160
  • Profondeur des couleurs : 10bit (8bit + A-FRC)
  • Temps de réponse : 5ms (GtG)
  • Taux rafraîchissement : 60 Hz
  • Compatible FreeSync (40-60 Hz) pour les GPU AMD
  • Espace de couleur : sRGB couvert à + de 99%
  • Luminosité : 350 cd/m²
  • Angle de vision : 178/178

LG_27UD88_connectiqueLe panel de connectique est assez complet avec 2 ports HDMI 2.0 et 1 port DisplayPort 1.2 pour la partie vidéo, compatible HDCP 2.2 de quoi connecter sans soucis les sources en UHD avec cette protection.

On y trouve également deux ports USB 3.0 avec la fonction Quick Charge (jusqu’à 2.1A) ainsi qu’un port USB-C qui, en plus de faire passer de la Data et de la vidéo UHD, peut aussi recharger un notebook en même temps. Pas de haut-parleurs intégrés, dommage, mais une prise casque est présente.

Design, finition :

A côté de mon LCD 24″ 16:10, ce LG de 27″ qui a pourtant une diagonale plus grande … est de même taille, merci aux bords super fins (2.5mm le cadre, 10mm au total) qui offrent un design propre et épuré.

L’écran en lui même, sans le pied, est plutôt léger. Avec sa dalle mat, sur un affichage sombre en journée on note encore quelques rares reflets.

Le pied, en aluminium, permet de régler l’écran en hauteur (une dizaine de centimètres), de l’incliner mais aussi de passer en mode portrait. Si cela peut être utile par moment, au final ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique à l’usage : lors du retour en mode paysage il est assez difficile de remettre l’écran parfaitement à l’horizontal, dommage qu’il n’y ait pas un cran pour savoir s’il est bien droit.

Pour affiner les réglages de l’écran, un seul bouton-joystick éclairé. Enfin, concernant l’alimentation de l’écran, on a ici un bloc d’alim externe.

20160818_184458

20160816_161140_001 20160818_183731a

En plus de pouvoir régler l’écran via le petit joystick, LG dispose d’un logiciel « OnScreen Control » pour régler l’écran directement via l’ordinateur. Le logiciel propose également plusieurs fonctions comme le partage d’écran (en quatre écran 1080p par exemple) ou de pouvoir affecter automatiquement un profil d’image (sRGB, Rec.709, …) à une application !

Autre fonction sympa, la possibilité de simuler une application en PiP pour qu’elle reste au premier plan. Utile par exemple pour regarder une vidéo tout en étant sur une autre application en plein écran.

LG_OnScreenControl_Preset-App LG_OnScreenControl LG_OnScreenControl_Split

En pratique (Applications) :

Du côté application, histoire de profiter au mieux des quelques 8 millions de pixels de la dalle, j’ai lancé le couple Photoshop et Lightroom. Le résultat est sans appel, l’apport de l’Ultra HD sur une diagonale de 27″ est vraiment appréciable, le top pour traiter ses photos ! Les photos de mon reflex (24,2 Mpix) s’affichent par exemple avec un zoom à 50%.

Photoshop_UHD_100

Lightroom_UHD_100

Photoshop et Lightroom en affichage UHD natif 100%.

Si la résolution de 3840×2160 pixels apporte un plus indéniable, à l’usage l’utilisation d’un écran 27″ avec une résolution Ultra HD est assez dur à appréhender. Rester en résolution native sous Windows, c’est pratiquement impossible au quotidien : tout est trop petit et ça donne rapidement mal aux yeux/tête. Il faut donc activer (bien souvent elle est déjà activée sur votre PC) la fonction « mise à l’échelle » (ou passer par l’application LG de l’écran qui embarque aussi cette fonction) avec minimum un affichage à 125% sur tout ce qui est texte/application. La différence n’est pas énorme mais dans les applications le texte est enfin lisible sans se faire une entorse des yeux …

Même chose pour internet. Impossible de naviguer sur internet sans passer par des zoom/mise à l’échelle, voici ce que donne 99% des sites avec un affichage à 100% dans Windows et dans Chrome :

Chrome_UHD

Le bon compromis est donc de se mettre à 125% dans Windows et à 125% (minimum) dans le navigateur internet (ici Chrome). Pour les jeux, ça n’a pas d’influence, ni pour les vidéos. Et si vous avez prévu de passer un long moment sur Lightroom ou autre logiciel de photo/montage vidéo, vous pouvez repasser à un affichage 100% (l’interface sera moins grosse, donc la photo prendra plus de place à l’écran).

En pratique (Vidéos Ultra HD) :

Naturellement, j’ai également envoyé à l’écran de nombreuses vidéos en Ultra HD, que ce soit en 8 ou 10 bit. C’est bien là que l’écran m’a montré tout son potentiel. C’est fluide, une image magnifique, … une netteté à couper le souffle. D’ailleurs, en parlant de netteté, il y a une fonction intégrée à l’écran qui permet de faire ressortir encore plus les détails : « Super Résolution+ ». Pour les vidéos/sources de qualité, sur ‘Bas’ ou ‘Moyen’ ça passe et donne une bonne amélioration des détails, mais sur ‘Haut’ je trouve l’image trop « dure » même sur des vidéos UHD.

En sorti de carton, l’écran semble assez bien calibré (même si tout n’est jamais parfait). Malheureusement, j’ai un bug avec ma sonde ‘i1 Display Pro’ qui est mal reconnue sous Windows, elle n’arrête pas de se couper, du coup je n’ai pas pu vérifier avec des chiffres ce qu’il en est vraiment. Sinon, vous pouvez donc vous faire un profil ICC sur PC, classique, mais aussi calibrer l’écran directement via son menu (pratique pour les sources HDMI type lecteur Blu-ray) : gamma (plusieurs profils disponibles), température des couleurs (5000k à 10000k) et réglage possible des couleurs sur 6 points pour une calibration aux petits oignons.

Plusieurs profils pré-enregistrés sont disponibles comme le sRGB, le REC.709 (équivalent mais avec un gamut différent, norme utilisée pour l’HDTV) ou encore le mode « perception des couleurs » qui boost les couleurs mais ce mode est à éviter tellement il dénature les couleurs (l’orange devient presque rouge !).

IMG_6960

Vidéo Ultra HD, 10 bits

En pratique (Jeux) :

Après les applications, on passe aux jeux vidéo.

Au programme, de l’Ultra HD bien sûr avec la MSI GeForce GTX 1070 GAMING X 8G. Un modèle overclocké à 1607-1797 MHz, avec 8 Go.

J’ai testé quelques jeux notamment Overwatch, GTA 5, League of Legends et Rocket League. Quelle claque !! Bon c’est sûr, suivant les jeux la GTX 1070 montre ses limites en UHD avec toutes les options à fond mais sur Overwatch par exemple, ça passe sans problèmes.

IMG_6970

Bref revenons-en à l’écran, qui propose plusieurs modes de jeux optimisés suivant le type de jeu joué : FPS, RTS, … Ces modes sont accessibles rapidement via le joystick en dessous de l’écran. Il y a un mode « Perso Jeux » pour se faire une config globale, plus pratique. Il suffit juste ensuite de retourner sur l’autre mode « Perso » pour la bureautique.

Chaque mode optimise l’écran au niveau du temps de réponse (overdrive) et de l’input lag (avec le mode DAS), la luminosité/contraste et une meilleur gestion des noirs (« Black Stabilizer », modification du gamma, très utile pour déboucher les zones sombre !) ainsi que d’autres paramètres.

Le LG 27UD88 prend en charge la technologie FreeSync d’AMD qui permet d’ajuster dynamiquement le taux de rafraîchissement de l’écran (de 40 à 60Hz) avec la sortie de la CG (de chez AMD obligatoirement).

Conclusion :

Avec son design sobre et son côté Pro, le LG 27UD88 est polyvalent et sait s’adapter que ce soit pour une utilisation bureautique ou pour jouer. Bien sûr, pas de 144Hz ici tout simplement parce qu’il n’existe aucun écran UHD de ce type, et puis de toute façon il n’y a pas de carte graphique aussi puissante pour ça.

Alors oui, en entrée de gamme on trouve moins cher en 27″/28″ UHD mais avec des fonctions en moins. L’USB-C par exemple pour recharger son notebook (MacBook 12″, LG Gram 15, Chromebook Pixel, …) et utiliser l’écran en second affichage, j’aimerai avoir un notebook rien que pour utiliser cette fonction !

Reste à voir, pour vous, l’intérêt d’un affichage UHD/4K sur une diagonale de 27″. Aujourd’hui, si vous comptez passer sur ce type d’écran il faut en avoir une réelle utilité : si vous avez un PC au top du top c’est parfait vous pourrez jouer en UHD, faire du montage de vidéos (Ultra HD), … ou du traitement de photos, DAO, … ou même y connecter un lecteur Ultra HD ! Là, l’écran UHD est clairement fait pour vous. Mais si c’est pour aller sur Facebook, regarder des vidéos HD et lancer Microsoft Office de temps en temps, peu d’intérêt.

 

Mots-clefs :

Laisser un commentaire