TNT_logo_125_miniatureSans surprise, le passage au tout MPEG-4 et au tout HD (sauf exception comme LCI et Paris Première) a entraîné une baisse de qualité d’image sur les chaînes qui étaient déjà diffusées en haute définition (TF1, France 2, Arte, M6, …).

Avant le 5 avril, la règle était simple : 3 chaînes en haute définition par multiplex. Aujourd’hui, on est à cinq chaînes HD par multiplex et deux multiplex ont été supprimés.

Sachant qu’un multiplex dispose de 24,882 mégabits par seconde, et qu’une petite partie est réservée à sa gestion, il faut donc faire avec ce débit pour diffuser dynamiquement cinq chaînes HD.

Officiellement, chaque multiplex est découpé pour qu’une chaîne HD dispose désormais de 4,85 mégabits par seconde (contre environ 7,9 avant). Concernant les chaînes HD locales, c’est même un peu moins avec 3,98 mégabits par seconde. Bien sûr, il faut plutôt prendre ça comme une moyenne puisque le débit des chaînes est alloué dynamiquement.

Malgré les (soi-disant) évolution des encodeurs, pas de miracle … la baisse est bien là.

Pire, tout le multiplex R4 qui regroupe les chaînes 6Ter, Arte, France 5, M6 et W9 diffuse en 1440×1080 ! Alors qu’avant le 5 avril, ces chaînes (hormis France 5) étaient diffusées en 1920×1080 … Idem pour les chaînes France 4 et France Ô.

Pour le multiplex R4, je n’ai pas trouvé la raison. Pourtant, il semble y avoir autant de débit disponible que les autres et autant de chaînes. La seule véritable différence à priori se situe au niveau des pistes audio. Le groupe M6 (qui dispose de 3 chaînes sur le R4) utilise à chaque fois une piste 5.1 et Arte a même quatre pistes audio. De là à passer du coup tout en 1440x1080i …

Tout ça sans parler du fait qu’une majorité des programmes sont upscalés … Bref, de la HD qui n’a plus grand chose à envier à la HD par ADSL.

Et concernant l’Ultra HD ? Retour sur un article écrit début 2015 : Thomson annonçait pouvoir encoder cinq chaînes par multiplex, mais à terme il pourrait y en avoir six (tout en restant sur une diffusion en MPEG-4 + DVB-T) permettant ainsi de libérer un multiplex pour pourquoi pas diffuser de l’Ultra HD au niveau national ! Autre évolution mais à plus long terme : le passage en DVB-T2 à partir de 2020 et pourquoi pas le passage en HEVC de toutes les chaînes, libérant alors énormément de ressources.